Cartographie et Systèmes d’information géographique (SIG) : Ce sont les outils qui associent des données hétérogènes, des bases de données, des traitements logiciels et désormais des liaisons Internet. Ils servent à analyser les innombrables informations géolocalisées actuellement disponibles et constituent des outils d’aide à la prise de décision.

Les SIG, les outils de cartographie et les géo-portails Web permettent de diffuser les données et résultats d’analyses à des publics ciblés, que ce soient des décideurs, des gestionnaires du territoire ou du grand public. Cela peut se faire sous forme de cartes ou sous forme de géo-visualisations dynamiques avec lesquelles l’utilisateur peut interagir.

Aménager, développer et protéger le territoire
Les outils géomatiques, et tout particulièrement les systèmes d’information géographique (SIG), sont au cœur de l’aménagement du territoire. Ils sont utilisés pour l’intégration, le stockage, la mise à jour et la consultation des documents d’urbanisme (comme le cadastre ou le plan local d’urbanisme) et contribuent à appréhender au mieux le développement des territoires en croisant des informations diverses et complémentaires (occupation du sol, populations, réseaux de transport, espaces naturels, etc.)

L’analyse de données géographiques, puis la réalisation de cartes et autres visualisations, aident à établir des diagnostics localisés et à projeter l’implantation d’infrastructures favorables au développement durable (parcs éoliens, gestion des déchets…). La représentation graphique des évolutions des espaces et des systèmes d’échange sur un territoire concourt directement à la prise de décisions pour la protection de l’environnement. Elle intervient, par exemple, dans l’application de mesures pour limiter l’artificialisation des sols ou pour protéger les espaces naturels (parcs naturels, zones humides, ZNIEFF…) et préserver leur continuité écologique (trames vertes et bleues).